Née de l'association entre une jeune éditrice et un artiste renommé, MADE conçoit et diffuse des objets qui réinventent notre quotidien.

C'est une histoire qui commence en 2001, lorsque Mathilde Baralhé fait la connaissance de Pucci de Rossi, et tombe instantanément sous le charme de ses créations, véritables "sculptures à vivre" à mi-chemin entre le mobilier usuel et l'oeuvre d'art.

Originaire de Vérone, Pucci de Rossi s'est installé à Paris il y a 30 ans. D'abord dans la lignée du mouvement Memphis, puis développant une oeuvre plus singulière, il imagine des objets qui transcendent leur fonction et apportent poésie, humour et réflexion dans notre habitat. Son travail a depuis longtemps séduit de nombreux collectionneurs en Europe comme aux USA, et a récemment enrichi les collections du musée des Arts Décoratifs, au Louvre.

Il se montra tout de suite enthousiaste lorsque Mathilde Baralhé lui proposa de décliner son travail de pièces uniques à des objets produits en petites séries. Car l'ambition de l'éditrice était sans compromis: en collaboration avec les meilleurs industriels et artisans, elle se propose de produire des meubles à des prix abordables qui reflètent sans concession l'univers original de l'artiste. Au gré d'une imagination prolifique, tout à la fois influencé par ses voyages, l'actualité ou l'histoire de l'art, Pucci de Rossi a su intégrer les contraintes du design en série pour imaginer des objets fonctionnels qui ont une âme. "Mon ambition est de créer pour Made des objets dont on a besoin au quotidien, qui dépassent les modes et s'inscrivent dans le temps. Des objets que l'on a envie de garder et de transmettre. Car un design réussi demeure intemporel."

 

Certaines pièces, telle la Dondola, ont été réalisées en collaboration avec les meilleures entreprises du design italien. D'autres, comme la lampe Cartona, sont le fruit d'une collaboration fructueuse avec des porcelainiers français. Par contraste, les chaises Luis Luis requirent la main de l'artisan et le travail minutieux d'un ébéniste français. Loin de rester cloisonnés dans le carcan d'un style ou d'un matériau unique, MADE cherche avant tout la meilleure fabrication possible. Une exigence de réalisation qui donnera tout son sens à chaque objet, en fera une acquisition durable et que les effets du temps rendront un peu plus unique chaque jour.

 

 

 

PUCCI DE ROSSI

Sculpteur et designer italien né à Vérone en 1947.
Élève du sculpteur américain H.B. Walter, il commence son activité artistique en 1971 par des sculptures en métal, puis en bois et matériaux de récupération.

 

Il expose en Italie, à Milan, Venise, Padoue avant de s'installer à Paris en 1977.
En 1980, il y expose pour la première fois.

 

Sculpteur d'idées, de formes et de matières qu'il s'ingénie à transmuer en objets du quotidien, avec imagination et humour. Il compose des sculptures à partir d'éléments de mobilier juxtaposés et, sans perdre son identité de sculpteur, il conçoit aussi un mobilier fonctionnel, pièces uniques ou séries limitées, basé sur l'ironie ou le détournement d'usage.

 

En 1985, il expose galerie Néotu (expositions Onze Lampes et Un Tapis n'est pas un Tableau) où il présente régulièrement son travail. Après un long séjour à Los Angeles, il réalise une série d'expositions personnelles où il affine ses techniques : assemblages, patines, ébénisterie.

La collection Mobili Brutti, présentée en 1991 galerie Néotu à Paris et à New York, suivie d'une exposition personnelle au VIA en 1993, consacre son mobilier. Il diversifie son activité: collection de bijoux à Beverly Hills, aménagement de la boutique Barbara Bui, travail du verre au Centre International de Recherche sur le Verre (CIRVA) en 1994 et 1995.

 

En 2003, Pucci de Rossi revient à la sculpture en exposant à la galerie Anne de Villepoix une série intitulée "Têtes bizardes" (trophées de chasse métropolitains).

 

En 2011, Exposition “Noce de Bronze” à la galerie DOWN TOWN Fançois Laffanour à Paris.

Pucci de Rossi (http://www.pucciderossi.com/)

 

haut
bas